Syndrome rotulien : symptômes, causes et diagnostic

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Qu’est-ce que le syndrome rotulien ? Quelles sont les causes ? Quels sont les symptômes d’un syndrome rotulien ? Quel diagnostic effectuer pour confirmer l’inflammation de la rotule ? Toutes les réponses dans cet article. Bonne lecture avec Ted Orthopedics.

Qu’est-ce que le syndrome rotulien ?

Le syndrome rotulien aussi appelé syndrome fémoro patellaire (SFP) est un problème articulaire engendré par une inflammation de la rotule (patella). Cette inflammation se caractérise par une mauvaise harmonie des tensions tissulaires qui l’entoure (ligaments, ménisques, groupes musculaires). Lors d’un syndrome douloureux rotulien (SDR), la rotule coulisse devant le genou provoquant ainsi des douleurs contraignantes dans la vie quotidienne[1].

Quelles sont les causes d’un syndrome rotulien ?

Le syndrome rotulien peut avoir différentes origines et être une combinaison de plusieurs facteurs.

1) Les facteurs morphologiques :

Chaque personne possède une morphologie qui lui est propre. Certaines d’entre elles peuvent affecter le positionnement et l’alignement de la hanche, du genou et du pied, entraînant des douleurs au(x) genou(x). L’augmentation des contraintes peut favoriser l’apparition d’un syndrome rotulien (inflammation)[2].

2) La dysplasie fémoro-patellaire :

La dysplasie fémoro-patellaire est une anomalie de la forme de la rotule (patella) et de la trochée fémorale. Par exemple, dans certains cas, la trochlée est bombée ou plate alors qu’elle est censée être creuse. En cas de déformation de la trochlée, la rotule n’est plus stabilisée et elle est peut se luxer à tout moment lors de la flexion du genou[3].

La dysplasie est une anomalie morphologique entraînant des frottements car la rotule n’est plus dans l’axe du genou.

3) Le surentrainement physique :

L’impact physique peut également avoir des conséquences néfastes sur le genou et entrainer des inflammations du cartilage. En effet, lors de surentrainements, de répétitions excessives, le genou peut mal réagir. C’est à ce moment que les tendinites apparaissent et provoquent des douleurs lors d’activités physique sollicitant des flexions (au basketball par exemple)[4].

4) L’instabilité rotulienne :

Lorsqu’une rotule se luxe elle peut provoquer des lésions du cartilage responsable de douleur. La rééducation est la meilleure solution lors d’un premier épisode luxation Il faut remuscler le genou. Environ 80% des instabilités rotuliennes ne sont pas chirurgicale[5].

Le traitement chirurgical est envisagé lors d’un échec de la rééducation ou une répétition de luxation de la rotule.

5) Les facteurs externes :

– Une ancienne blessure mal traitée

– Un surpoids

– Un niveau de stress et de fatigue plus important

– La sédentarité

Quels sont les symptômes d’un syndrome rotulien ?

Il existe différents symptômes liés à un syndrome rotulien. Cependant, le principal est l’apparition de douleurs lors de mouvements où le genou est fléchi :

  •          Pendant un effort physique sollicitant le genou (ex : de la course à pied)
  •          La descente et montée d’escaliers
  •          Lors d’une position statique prolongée (pendant un trajet en voiture par exemple)

La douleur au genou provoque également des sensations de frottement, grincement de la rotule. Le syndrome douloureux rotulien (SDR) est une maladie du cartilage longue à soigner.

Quel diagnostic effectuer pour confirmer l’inflammation de la rotule ?

Le diagnostic de syndrome fémoro-patellaire est en général fait en consultation par un professionnel de santé (médecin généraliste, médecin du sport, chirurgien). Dans certains cas, un bilan radiographique peut être demandé pour valider ou non cette hypothèse. Il peut exister des tendinites associées.

Vous en savez maintenant plus sur les causes, les symptômes le processus de diagnostic d’un syndrome rotulien. N’hésitez pas à nous faire part en commentaire ou par mail vos problématiques sur cette pathologie.

Enfin, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre professionnel de santé qui sera vous conseiller et répondre à l’ensemble de vos questions.

Bon courage dans votre rééducation !

Bibliographie :


[1] https://running-care.com/blog/2019/12/09/le-syndrome-rotulien-un-probleme-darticulation-mais-pas-seulement/

[2] https://bougetesgenoux.com/guide-syndrome-rotulien/#CAUSES

[3] http://www.chirurgie-genou-hanche.fr/syndrome-douloureux-rotulien-et-linstabilite-rotulienne/

[4] https://bougetesgenoux.com/guide-syndrome-rotulien/#CAUSES

[5] http://www.chirurgie-genou-hanche.fr/syndrome-douloureux-rotulien-et-linstabilite-rotulienne/

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ou sur nos réseaux sociaux ou sur cette page.

Bonne rééducation avec Ted !