Interview avec le docteur Matthieu Ollivier : la rééducation en confinement

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
En cette période de crise sanitaire liée au virus Covid_19, nous avons souhaité nous rapprocher d’un professionnel de santé. Pour cela, nous sommes partis à la rencontre du chirurgien Matthieu Ollivier afin d’évoquer avec lui sa situation actuelle.
Le Docteur Ollivier est chirurgien maître de conférence spécialiste de la reconstruction du ligament croisé antérieur, à l’hôpital Sainte Marguerite à Marseille. Il évoque avec nous la rééducation à domicile.
 
 

Quels sont les impacts du confinement sur votre travail ?

La santé est l’un des principaux secteurs touchés par le virus. Par mesure d’hygiène, la plupart des interventions ont été reportées, comme dans tous les autres services orthopédiques en France. Ces dernières semaines, nous n’avons pu réaliser que les interventions traumatiques urgentes dans notre traumacenter. 

Il y a eu un arrêt quasi-total de la profession, mais je me suis adapté. J’utilise la téléconsultation pour suivre les patients déjà opérés en rééducation, alors qu’en temps normal je ne fais presque que des consultations à l’hôpital. Je m’organise avec les kinés et médecins pour le suivi et jusqu’à présent ça se passe plutôt bien.

Les patients en rééducation du genou sont-ils inquiets ?

Oui, les patients sont très inquiets de leur situation, de leur prise en charge ainsi que des futurs échéances liées à leur rééducation. Il faut les comprendre, tous les cabinets de kiné ont fermé d’un coup, ils se sont retrouvés seuls chez eux, au sortir d’une opération, c’est pas rassurant. Heureusement la plupart des kinés ont continué leur suivi à distance, et nous avons pu les aider avec les téléconsultations.

Comment réalisent-ils leur rééducation ?

Ils ont plusieurs solutions, entre webinaires et téléconsultations, l’ensemble des professionnels de santé s’est mobilisé pour maintenir le contact.
Nous avons poussé dès le début du confinement pour lancer des kinésithérapeutes sur la création de protocoles spéciaux, simple à réaliser pour les patients, pour leur rééducation à domicile. Nous avons même eu un article dans La Provence pour cette initiative !  Ils se sont mobilisés pour créer des vidéos, les partager et éduquer les patients. On se rend compte qu’on peut faire beaucoup à distance.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver des exemples de vidéos sur la chaîne de l’institut du mouvement.

L’attelle connectée Ted est aussi un très bon outil. Nous avons beaucoup travaillé ensemble au début du confinement pour intégrer des protocoles spécifiques à la situation et aujourd’hui les patients qui ont choisi cette solution sont très bien guidés dans leurs exercices. Ça permet de motiver les patients, mieux qu’avec de simples vidéos. Il y a un côté ludique, ils peuvent voir leurs progrès et ont des séances qui évoluent. Et surtout ça me permet de suivre leur activité et leur évolution.

Pour ma part, j’utilise un petit peu tous ces outils afin d’être au plus près de mes patients.

 

Sur quels protocoles de rééducation avez-vous travaillé avec Ted Orthopedics ?
 
J’ai travaillé sur des protocoles de rééducation après reconstruction de ligament croisé antérieur et sur différents protocoles liés aux ménisques. Après avoir expliqué mes exigences, l’équipe a été réactive à créer les protocoles avec des kinésithérapeutes et à les intégrer dans mon application. 
 
 

Pensez-vous que l’auto-rééducation supervisée est un plus dans une rééducation ?

Oui, je suis convaincu que l’auto-rééducation, supervisée par un professionnel de santé, est un plus dans la progression d’un patient. Par exemple, la rupture du ligament croisé est une pathologie qui nécessite une longue rééducation et de nombreuses séances de kinésithérapie. De nombreuses études le montrent, l’auto-rééducation est une solution très intéressante pour compléter le travail en cabinet. Avoir la possibilité de la superviser c’est un gros avantage parce que ça promet une meilleure observance et un meilleur suivi du patient pendant cette phase où il se retrouve seul chez lui.

 

Le mot de la fin pour vous 

La rééducation post croisé est longue et peu encourageante pour certains patients. Un coté multimodal des possibilités de rééducation permet une meilleure acceptation et observance. Une fois l’opération réalisée les clefs de la réussite sont entre les mains du patients et des intervenants de santé qui le suivront.

Merci beaucoup au Docteur Matthieu Ollivier pour cette interview. Nous en profitons également pour remercier l’ensemble des acteurs de santé dans cette période compliquée pour tous. 

Parce que tout le monde mérite d’être soigné correctement. 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ou sur nos réseaux sociaux. 

Pour plus de vidéos, rendez-vous sur notre chaîne. 

Bonne rééducation avec Ted !